DEAD GHOSTS : “impossible d’arrêter le R&R”

“impossible d’arrêter le R&R”


Avant une session acoustique légendaire enregistrée avec mon vieux walkman de 1999, j’ai vissé mes lunettes noires sur mon nez et tenté de faire de mon mieux face au groupe de rock’n’roll Dead Ghosts. Ils viennent de Vancouver, Canada et ont tout un tas d’histoires passionnantes à vous raconter.

Salut les Dead Ghosts, la forme?

Bryan (chant, guitare) : Au poil.

Drew (guitare lead) : Je suis prêt à envoyer du steak!

Mike (batterie), avec une toute petite voix : Je suis crevé et j’ai une énorme gueule de bois.

Tout le monde pouffe de rire.

On fabriquait nos propres micros avec des téléphones”

La plupart des groupes de garage n’en ont rien à foutre des paroles. C’est votre cas?

Bryan : Non je pense que.. Oh fais chier!

Drew : Il y a 5 ans on s’en foutait c’est clair, maintenant un peu moins. On a grandi.

Bryan : Quand on avait 20 ans tout ce qu’on voulait c’était faire de la musique et les paroles on s’en foutait royalement, ça pouvait autant parler de love, bitch, shit, fuck (sic.).. Mais maintenant j’ai 30 ans et je ne veux plus chanter des paroles pourries.

a2516518854_10
Leur premier disque : Dead Ghosts (2010)

 

Mike, ironique: Maintenant on est un groupe de papas, on ne peut plus se permettre de raconter de la merde.

Tout le monde pouffe de rire, again.

Ca vous dérange si je vous compare aux Black Lips?

Bryan: Non je m’en fous, je les aime bien.

Drew: On est habitués.

Votre son est très brut. Du coup je me demandais : comment vous enregistrez?

Bryan: Ouais au début on fabriquait même nos propres micros avec de vieux téléphones. Il ne restait plus qu’à les brancher à ce vieil ampli.. Il avait une reverb’ à manivelle absolument géniale! Du rock’n’roll bien trash, tout ce qu’on aime!

Mike, sérieux cette fois-ci: Quand j’y repense, on avait que 2 micros quand on a commencé : 1 pour la batterie et 1 autre pour le reste du coup oui, forcément, ça donnait un certain son.

Bryan: Ouais on a toujours voulu enregistrer tout nous-mêmes, c’est pour ça que ça sonne comme ça. Une façon d’apprendre en faisant..

Ok, cool. Même le dernier album non?

Drew: Ouais on l’a enregistré dans une ferme au milieu de nulle part. En plein hiver canadien.

Bryan: Il faisait un froid de canard, dans ce coin paumé au nord de Lawson! (Saskatchewan, Canada)

music_string2
Roky Erickson des 13th Floor Elevators

Roky n’a rien dit” (Roky Said)

La chanson Roky Said c’est à propos de Roky Erickson pas vrai?

Bryan: Ouais.

Du coup qu’est-ce qu’il a dit?

Drew: (ahahah)

Bryan, décontenancé: Qu’est-ce qu’il a dit? C’est juste le titre de la chanson.. Cette chanson n’est pas vraiment sur lui mais j’avais besoin de paroles et..

EXCLU ROKY SAID ACOUSTIC : https://www.youtube.com/watch?v=aicH_DmZlgk

Vous l’avez déjà croisé?

Bryan: Ouais, on a joué avec lui à Vancouver c’était cool. Des amis sont allés le chercher à l’aéroport. Il était sur le siège arrière de la voiture et apparemment il n’a pas craché un seul putain de mot durant tout le trajet jusqu’au concert. Tout ce qu’il faisait c’était respirer très fort : “hummmmm, hummmmm”.

Mike, très calmement: En gros Roky n’a rien dit.

Tout le monde pouffe de rire, again.

Je sais pas pourquoi mais je m’attendais à ce genre de réponse.

Bryan: Ouais et pour revenir à la chanson ça parle pas directement de lui, en fait on a utilisé des paroles d’une de ses chansons, d’où le titre Roky Said..

Vous êtes d’accords pour dire que vous faites de la musique un peu “retro”?

Bryan: Non, je ne pense pas. On écoute de la vieille musique c’est clair mais je ne dirais pas que notre musique est..

Pour moi c’est une question centrale.

Dead Ghosts: Oui je vois à quoi tu fais allusion.

Bryan: Quand on a commencé on voulait à tout prix sonner comme les groupes cultes des 60’s, mais maintenant je ne pense pas qu’on soit rangé dans cette catégorie.

Ok, vous n’êtes donc pas rétro?

Bryan: Non, je ne pense pas.

Drew: Non mais notre façon élémentaire d’enregistrer nous donne peut-être des vibes “rétro”.

Mike, plus honnête: Oui et il faut quand même préciser que toutes nos influences sont plutôt “rétro”.. Il faut pas se mentir on adore les années 60 et toute cette scène, mais à aucun moment on essaye de sonner comme eux.

Ok. Une de vos chansons s’appelle 1000 Joints, ce qui fait un sacré paquet de fumette. Combien de temps ça vous a pris?

Bryan: Je n’ai jamais fumer 1000 joints dans ma vie. Il nous fallait un nom et un pote nous a raconté qu’à une soirée ils ont construits un gâteau avec 1000 joints, du coup je me suis dit “appelons cette chanson 1000 joints”.

Photo of Lou Reed
Lou Reed

 

Lou Reed ne jouait pas dans un groupe de “garage””

Entre ces deux étiquettes, laquelle vous préférez : garage ou rock’n’roll?

Drew: C’est la même chose.

Bryan: J’aime bien “rock’n’roll” parce que le mot “garage” est pas mal galvaudé ces derniers temps. Du genre “tiens un groupe de garage” et tu vois des mecs avec des vestes en polyester.

Si vous ne deviez en garder qu’un.

Drew: rock’n’roll, rock’n’roll ouais.

Bryan: Sans hésitation, rock’n’roll. Lou Reed ne jouait pas dans un groupe de “garage”.

Mike, sarcastique: Et c’est précisément parce qu’ils ne savent pas jouer de rock’n’roll qu’ils jouent dans des garages.

Tout le monde pouffe de rire, again again again.

EXCLU JAMES BROWN ACOUSTIC: https://www.youtube.com/watch?v=OyBsFhDgjbQ

Et vous comptez faire du R&R toute votre vie? Je veux dire même vieux?

Bryan: Ouais je pense.

Vous ne pensez pas que le R&R est avant tout un truc de jeunesse?

Bryan: Je sais pas.. On ne sera jamais lassés d’en faire en tout cas.

Drew: On est encore jeunes mec, on est OK! C’est impossible d’arrêter le R&R.

La chanson I Sleep Alone c’est auto-biographique?

Bryan: Peut-être, je sais pas.. Je suppose oui.. J’écris sur ce que je ressens au moment où je l’écris. Je suis sûr qu’elle est auto-biographique, elles le sont toutes d’une certaine manière. C’est important qu’elles aient du sens pour moi..

Et la chanson Good Love (Is Not Free) : qu’est-ce que ça veut dire exactement?

Tout le monde pouffe de rire. Again and again and again and again.

Bryan, passablement énervé : J’en sais rien moi! On parle des paroles maintenant? Quelle profondeur.. Cette chanson raconte simplement qu’il faut profiter de la vie et des choses tant qu’elles sont là.. Obtenir ce qu’on veut n’est pas toujours facile donc une fois qu’on l’a il faut en profiter, mais quand ça s’en va il faut l’accepter.. C’est un peu le centre de tout..

slide-1-image
Quel est le vrai métier de Dead Ghosts?

 

mon boulot est plutôt très chiant !”

Vous faites quoi quand vous ne jouez pas?

Bryan: Je travaille dans une entreprise de clonage, un truc genre E.T dans les sciences. C’est plutôt très chiant à vrai dire. J’avais hâte de me barrer en tournée!

Ce n’est donc pas un choix. Vous ne pouvez pas vivre uniquement avec la musique?

Bryan: On a plus 20 ans, alors peut-être que si on avait 20 ans et qu’on avait cette opportunité on le ferait.. Mais on a toujours été un groupe assez lent.. Et on a tous fait des études, trouvé un job’ et toutes ces conneries.. On a des copines, certains d’entre nous sont mariés..

Drew: Je suis parachutiste professionnel, ça gagne bien.. J’adore vraiment, chaque journée est fantastique.

Ahah. C’est quoi ton vrai job’?

Drew: Je fais des compétitions de snowboard..

Bryan: Il te le dira pas c’est le boulot le plus chiant de nous tous.

Et toi?

Drummer : Je suis mannequin pour des sous-vêtements.

Dead Ghosts // Love and Death and All The Rest // Burger Records (2015)

https://deadghosts.bandcamp.com/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s