Whistlejacket, un groupe qui nous veut du bien

Plein le cul de cette musique trop joyeuse pour être honnête qui pollue la radio à longueur de journée et qui donne envie en fin de compte de se tirer une balle ? Ces jeunes gus londoniens inconnus au bataillon ont ce qu’il faut de mélodies planantes bien déprimantes.

 

De nos jours il est de bon ton d’écouter de la musique joyeuse, au risque de passer pour le connard ou pire, le dépressif, qui va plomber l’ambiance. Il suffit d’allumer la radio ou de traîner un tant soit peu dans les bars et salles de concerts pour se rendre compte de ce mal moderne : ça danse, ça sourit, ça s’embrasse sur du zouk, de la house, du hip-hop ou pire encore : du rock de stade joyeux. Passé cette excès de joie nocturne, le français de base rentre chez soi pour se gaver d’anti-dépresseurs, il suffit de regarder les dernières enquêtes publiées sur le sujet : la France est le premier pays au monde en terme de consommation de merdes chimiques anti-blues. Quelle honte.. Et ces pauvres touristes eurasiatiques qui débarquent persuadés que c’est le pays de la joie de vivre..

« nous faire du mal pour nous faire du bien. »

Alors plutôt que de se mentir à soi-même tout en faisant grossir le chiffre d’affaire de Sanofi-Aventis, pourquoi ne pas choisir de se faire du bien et d’écouter de la musique déprimante ? Une façon de vaincre le mal par le mal qu’expérimentent depuis des années un certain nombre de musiciens pop, de Mazzy Star à Jacco Gardner en passant par une bonne partie des groupes de shoegaze, de dream pop, de rock planant j’en passe et des meilleurs, qui choisissent de nous faire du mal pour nous faire du bien.

https://www.youtube.com/watch?v=aTVm61sn06U ( Mazzy Star)

Le mode de vie des gens qui passent plus de temps à regarder leurs pompes que les visages de leurs congénères, qui ne se sentent bien que dans leur chambre avec leur copine et qui sont généralement allergiques aux open-space. Ces phobiques sociales sont aussi et souvent des individus d’une gentillesse infinie, la mélancolie allant souvent de pair avec cette façon virginale et désordonnée d’être au monde illustrée par le personnage principal de « L’idiot » de Fedor Dostoievski.

maxresdefault
Dostoïevski, inventeur du personnage de “L’idiot”

 

Les gars de Whistlejacket ne dérogent pas à la règle, comme en atteste leur concert solide mais timide balancé au Point Éphémère il y a quelques jours en première partie de The Orwells, qui eux sont d’ailleurs, au passage, de sales petits cons : « ils ne fallait absolument pas dépasser 30 minutes de show, et il nous était formellement interdit de venir dans les loges », m’avoue le groupe anglais post-concert. D’un côté des anglais simples et sincères qui envoient des chansons déprimantes et honnêtes (« I’m just sat here smoking my weed trying to find some level of peace »), de l’autre des connards américains prétentieux rejouant un mauvais mélange des black lips et des strokes déjà entendu 1000 fois pour faire mouiller les filles du 1er rang dans une ambiance American Pie pour le coup 100 fois plus déprimante.

Pour preuve que ces jeunes anglais ne vous veulent en fait que du bien, il suffit de se pencher sur le nom de leur label « Fierce Panda Records » dont l’icône n’est autre qu’un gros panda. Plus gentils, tu meurs..

La gentillesse. Ils sont donc 5, ils font pas mal de tours en skate dans les recoins solitaires de la capitale anglaise et ils étaient de passage à Paris dans l’indifférence la plus totale il y a quelques jours. Pas de journée promo, aucune interview de prévue, pas d’annonce du concert dans les magazines.. Pas même d’album à défendre.

Rembobinons un peu. Il est 3 heures du mat’ quand je termine ma soirée avec Whistlejacket par une énième tournée de shots offerts à mes visiteurs, plutôt fier d’avoir pleinement rempli mon rôle de guide du « Paris Rock ». Avant cela je les ai traîné à la Méca’ où les gars, tout cools et impressionnés qu’ils étaient, m’ont raconté leur vie de merde comme si on se connaissait depuis toujours. Avant même que tout ça arrive, j’ai rencontré les gars dans le cadre d’une interview formelle pour tenter de comprendre ce qui peut bien se passer dans la tête de jeunes rêveurs mélancoliques.

« Whistlejacket ? Ça sonne stupide.. »

Maxime: Salut les gars, la forme ?

Whistlejacket : Super on est hyper fiers d’être là, on est juste un peu crevés par le voyage mais ça va..

Maxime: Pour nos lecteurs qui ne vous connaissent sûrement pas, pouvez-vous nous dire d’où vous débarquez ?

Whistlejacket : De Londres, du coup on a du prendre un ferry et un bus.. En plus on s’est pris une cuite au whisky la veille mais heureusement on a pas le mal de mer.. (rires)

Maxime: Vaut mieux pas dans ces cas là. Quand on tape « Whistlejacket » sur Google on tombe sur un vieux tableau anglais représentant un cheval. C’est une référence à ça ?

Whistlejacket : Ouais si on veut.. Non je trouvais surtout que ça sonnait bien.. Mieux, ça sonne cultivé..

Whistlejacket : Ah ouais moi je trouve que ça sonne stupide..

Maxime: (rires) Il faudrait vous mettre d’accord. En fait vous vouliez le nom le plus stupide possible ?

Whistlejacket : Ouais ! (rires) Non on a rien trouvé de mieux..

Maxime: (rires) Vous venez donc de la scène rock underground de Londres..

Whistlejacket : Je ne sais pas ce que veut encore dire underground aujourd’hui.. Mais ouais si tu veux tout savoir on a fait pas mal de concerts privés assez agités dans la cave de Danny, on faisait ça à l’ancienne en donnant l’adresse au dernier moment et tout le monde était le bienvenue. C’était pas un squat mais une immense baraque chopée pour pas un radis. On s’est bien marrés c’est clair. D’ailleurs la plupart de nos clips y ont été tournés.

https://www.youtube.com/watch?v=QJZQZCO8NzE

En dehors de ça on tourne pas mal dans le circuit des pubs, ce qui se fait beaucoup à Londres. Notamment un qui est très cool où tu peux fumer des joints à l’intérieur. On a joué dans un squat à Leipzig aussi, c’était assez dingue..

« we’re doin Valiumgaze »

Maxime: Cool. Vous enregistrez tout à la maison j’imagine, Do It Yourself ?

Whistlejacket : Ouais on enregistre tout à la maison sur Garage Band, ça marche très bien. On voit pas trop l’intérêt de payer un studio..

https://www.youtube.com/watch?v=LWw-H08mBtE

Légende : March Hare, leur « tube »

Maxime: La façon la plus simple de décrire votre musique serait « Psych’ rock » mais j’en ai clairement marre de ce terme. Vous auriez pas quelque chose de mieux ?

Whistlejacket : (rires) Nous aussi on en a plein le cul de ce terme ! On en parlait justement l’autre jour et on est tombés d’accord sur « Valiumgaze », un nom bien prétentieux comme on aime ! (rires)

Maxime: rires) La question derrière tout ça c’est « pourquoi parler de musique » ? Je devrais changer de métier, vous croyez pas ? (rires)

Whistlejacket : (rires) Non t’es fou sans toi on est morts !

Maxime: Merci c’est cool, bon donc gardons « Valiumgaze », c’est parfait..

Whistlejacket : (rires) Ok !

Maxime: (rires) Mais ça va vous êtes pas trop tristes quand même ?

Whistlejacket : Non t’es fou, on est hyper contents de jouer ici ! Par contre il a plu toute la journée, c’est bien la peine de venir à Paris..

64_1.jpg

« Londres c’est cool, si t’as de l’argent »

Maxime: En parlant d’eau une de vos chansons s’appelle Swimming Lessons, vous vous êtes déjà baignés dans votre putain de mer glacée qu’est la Manche ?

Whistlejacket : Non mec t’es fou ! En plus je ne suis pas un très bon nageur. Non c’est une expression quand je suis défoncé et que vraiment mon cœur s’emballe, j’ai l’impression de nager. Et puis ça sonnait bien.. Mais non la plupart des londoniens ne savent pas nager ! (rires)

Maxime: (rires) Sinon Londres c’est toujours aussi rock’n’roll ?

Whistlejacket : On habite dans l’est de Londres, il y a encore quelques endroits cool, dans le sud de la ville aussi vers Lambeth et ces coins là. Si tu as de l’argent c’est cool, sinon c’est chaud.. Avec la gentrification.

Maxime: Ouais, comme à Paris. Qu’en est-il de Camden par exemple, j’ai cru comprendre que c’était devenu pourri ?

Whistlejacket : Ouais c’est plus ce que c’était, c’est devenu du « fake underground ». On y allait vachement plus jeunes et maintenant.. On y va plus.

Maxime: Vous avez publié deux fois la chanson March Hare en 2 ans, pourquoi ?

Whistlejacket : Ah ouais c’est un choix de notre label, nous on voulait pas. Je sais pas pourquoi d’ailleurs.. Pour moi c’est pas très intelligent de publier deux fois la même chanson. On prépare notre 1er LP en ce moment, avec que des nouveaux trucs !

Maxime: Cool, sur quel label ?

Whistlejacket : On a commencé par s’auto-produire avant d’aller chez Fierce Panda. Là honnêtement je peux pas encore te dire..

Maxime: i j’étais vous je referai ça en auto-production.

Whistlejacket : Ouais je crois que tu as raison, surtout après l’épisode « March Hare ».

Maxime: Je voulais vous rencontrer parce que personne ne vous connaît ici. Un petit mot pour les froggies ?

Whistlejacket : On vous aime, on a envie que vous passiez du bon temps et surtout, ne votez pas pour le Marine Le Pen. Mais encore plus important passez du bon temps, passez du bon temps !

Maxime: Dernière question et après je vous lâche: quelle est à la chose la plus dingue/tordue que vous seriez prêts à faire pour devenir riches et célèbres ?

Whistlejacket : Sucer Donald Trump, et Marine Le Pen. Non en vrai on est nuls pour tout ce qui est promo..

Maxime: Oui je sais j’ai remarqué (rires), c’est pour ça que je vous demande, vous auriez pas une idée pour faire le buzz ? Ché pas regardez les vidéos trash de Fat White Family par exemple..

Whistlejacket : Si quelqu’un vient me voir en me disant « si tu fais ce que je te dis tout le monde écoutera ta musique sans forcément l’aimer » je lui dirais OK, sauf vendre mon corps. Tout ce que je veux c’est que les gens écoutent et comprennent notre musique.

Whistlejacket // What I Ate On Sunday EP // 1er LP à venir

https://whistlejacketuk.bandcamp.com/

Maxime J.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s