BRYAN’S MAGIC TEARS en INEXCLU

J’ai rencontré cette bande de jeunes narco-trafiquants aux alentours du Parc de La Villette un soir vaporeux de mars. Avant que Marine Le Pen ne le prenne d’assaut pour haranguer la France en ce lundi de Pâques, un tout autre public se pressait aux abords du Trabendo pour y écouter de la musique « psychédélique ». C’est pour discuter de ce terme attaqué de toutes parts mais aussi de bien d’autres sujets de premier ordre comme la sortie de leur premier « mini-album » que j’ai calé un rendez-vous avec les Bryan’s Magic Tears. On y va ?

« pas un truc de branlette de pédales »

On a l’impression que vous voulez pas choisir entre la pop 90’s et le rock genre Velvet?

Bryan’s Magic Tears : Très cool impression. Est-ce qu’on pourrait choisir? Mais ouais c’est très bien résumé. L’idée c’est d’essayer de faire un truc bien wall of sound mais avec des accords tout simples et des mélodies assez directs au final…

Nico Jarzinski de Gonzai m’appelle et comme j’enregistre l’itw avec le même téléphone pourri qui me sert de dictaphone, ça coupe tout.

Ah merde. Je relance, tu disais quoi du coup?

Bryan’s Magic Tears : Ben wall of sound mais avec quand même des mélodies assez épurés..

Pas d’accord, un autre membre du groupe intervient: Euh ouais y’a peut-être un son pourri mais les compos elles sont chiadées, c’est pas juste des suites de 3 accords!

Avant que la fille du groupe mette tout le monde d’accord: Ouais c’est les mêmes accords que le Velvet.

Ok. Au pire le style on s’en fout pas mal non?

Bryan’s Magic Tears : Bah ouais on s’en fout.. Regarde mes pompes mec..

Ahaha. Non le style musical.. Mais sinon le plus proche serait shoegaze?

Bryan’s Magic Tears : Non, c’est pas un truc de branlette de pédales, on veut pas noyer tout dans la réverb’.. C’est plutôt de la pop, de la pop salie!

Nicolas Jublot: « Normalement j’ai pas à parler »

Bon cool on a trouvé un terme. Du coup venons-en aux paroles : de quoi parle la chanson Small Dick Fuck Cheerios exactement?

Bryan’s Magic Tears : Des mecs qui sont toujours en train de montrer des choses complètement viriles, alors qu’ils ont des petites bites.. Ça parle des gens pas à l’aise avec leur phallus. Et tout est réel.

Ah ouais, c’est autobiographique?

Bryan’s Magic Tears : HAHAHA. Non c’est pas vrai. Biographique.

Cool. T’as un exemple?

Bryan’s Magic Tears : Hahaha. Non, j’ai trop d’amis concernés.

Autre chanson, autre sujet: Happy And Tired. C’est le meilleur état au monde non?

Bryan’s Magic Tears : Exactement. Cet état que tu peux avoir après 2/3 nuits blanches.. Au lieu d’être angoissé par cette fatigue ça te met bien en fait. T’es complètement à l’aise, t’es content d’être là.

Votre nom viendrait d’un dealer de drogue parisien. C’est quoi ces conneries encore?

Bryan’s Magic Tears : Il s’appelait juste Bryan et avec un ami à moi Matthieu on appelait ses acides les “larmes magiques”.

Ok, mais tu sais que la drogue c’est mal?

Bryan’s Magic Tears : Euh, je sais pas ce que c’est la drogue en fait.

La drogue c’est Bryan’s Magic Tears, si l’on en croit Noisey..

Bryan’s Magic Tears : Hahaha. Ouais ils ont écrit ça, mais je sais pas à quelle heure exactement.

Vous comptez partir en tournée sinon?

Bryan’s Magic Tears : Alors ça faut demander à Nicolas Jublot alias Jude Law, notre manager.

Nicolas Jublot: Normalement j’ai pas à parler, mais oui bien sûr. On a déjà pas mal de dates.

« Je préfère la beauté des mots que leur sens »

 

Cool. J’aime beaucoup la chanson qui parle de bite, elle sonne un peu comme si Kevin Parker avait pété un plomb, avec ces lignes de synthé malsaines.

https://bryansmagictears.bandcamp.com/

A ce moment précis une sirène d’alarme retentit. Et comme je ne crois pas au hasard..

Bryan’s Magic Tears : C’est le mec de Tame Impala? Ouais.. Si lui était en école privée moi je serais en école publique.

La fille du groupe: Un jour il a découvert qu’il s’était fait violé par son père dans la petite enfance.

Bryan’s Magic Tears : HAHAHA.

Est-ce que j’attendais une réponse comme ça je sais pas, mais OK. Lighting Breast est cool aussi, très Seagallienne.

Bryan’s Magic Tears : Hahaha, joli néologisme.

Pardon, c’est mon métier.

Bryan’s Magic Tears : HAHAHAHA. C’est pas trop ça mais par contre cette chanson est la quintessence de notre son, c’est très malsain avec un beat très lent et des mélodies sorties de nulle part.

« je dis des trucs très peu intéressants »

Cool. A un moment je crois entendre Ecstasy?

Bryan’s Magic Tears : Ah non.

Mais y’a pas mal d’effets on entend pas bien.

Bryan’s Magic Tears : Ouais mais non, je parle jamais de drogues et j’en prends pas. Et de toute façon c’est pas très intéressant ce que je dis.

Tu t’en fous des paroles?

Bryan’s Magic Tears : En général je dis des trucs très peu intéressants, tu t’en rendras compte en réécoutant. HAHAHA.

Ce qui compte c’est la musique?

Bryan’s Magic Tears : Ouais ce qui compte c’est la musique, et ce que la voix peut lui apporter. Je préfère la beauté des mots que leur sens.

Imaginons, Gonzai prépare un dossier satirique sur “comment être rock en 2017”, des idées?

Bryan’s Magic Tears : Une paire de croque-martens, un tablier blanc, un gilet vert et un panama! Un exemplaire de Mein Kampf dans la poche arrière.

Ça tourne hein. Bon comme on est au « Paris Psych’ Fest », je peux vous entendre dire qu’on en a marre du terme “psychédélique”?

Bryan’s Magic Tears : Ah oui, ça tu peux y aller!! (tous en cœur, NDLR) De toute façon ce soir faut être prêt hein: “get psyched” HAHAHA.

Maxime Jammet

https://www.youtube.com/watch?v=Ir0evKl65F8

Bryan’s Magic Tears // XVIII Records // Mini-Album // 2017

https://soundcloud.com/xviiirecords/sets/bryans-magic-tears

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s